lundi 9 juillet 2018

Opération promotionnelle Type301


Pendant la saison de barbecues Chroma France lance une opération spéciale - 20 % sur le couteau Type 301 Design by F.A. Porsche Porsche Santoku Hakata associé à la planche à découper Sir-BBQ.

La planche est en bois de chêne fumé main made in Germany.

Le Hakata est un Santoku à la forme particulière originaire de la région de Fukuoka au Japon. Son utilité est la même qu'un Santoku mais avec un potentiel de coupe de 1 cm en plus au bout dont le profil est allongé, ce qui le positionne entre un couteau Chef et un Santoku pour l'usage. 

Nous saisissons l'occasion d'exprimer notre solidarité envers la région de Fukuoka et tout l'ouest du Japon qui est en proie à un grand malheur. De terribles pluies s'abattent sur cette région depuis le 6 juillet, ci-dessous une photo de la ville tirée d'un journal local. Contraste saisissant entre sécheresse chez nous et ces pluies diluviennes. La ville de Seki où sont fabriqués nombre de nos couteaux est touchée aussi et nos entreprises et sous-traitants perturbés par ces conditions climatiques extrêmes, on ne compte plus les glissements de terrain, routes et chemins de fer coupés. Régulièrement des désastres environnementaux frappent l'archipel humide et le Japon contemporain, qui a accru les déséquilibres et la distance entre l’être et son milieu naturel, est souvent la proie des éléments.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le couteau qui chante

Cela mérité d'être rapporté, un utilisateur américain qui note ainsi sur un site de vente le couteau Chroma Haiku Kurouchi :

This thing is a masterpiece of craftsmanship! When I bought it, I quickly regretted spending as much as I did on this but… I thought I’d see how it worked and return it if it did not wow.
Wow’d is an understatement. This knife sings. I have owned all the German brands and a few Japanese ones, all highest quality. There is a magic in this knife that I can not describe. It comes so sharp that it taught me what a master can do with great steel. It also is nimble (thin blade), light and exceedingly well balanced. It is not for the timid though, it is so sharp, and so smooth, it honestly stands in a class by itself compared to all the other top end knifes in my block. Originally thinking it would go back, I have decided the Yoshihiro will be returned and I am looking at other models made by these same masters. The only words of warning… this is a carbon steel blade, wood handled, hand crafted masterpiece. It can not go in the dish washer, and requires cleaning and a great drying after each use – some people even oil it with vegetable oil or whatnot. Having said that, even with great care, it will still “patina” and change tone from the original color it showed up in over time. It will also quickly rust if left to water, and the devices of nature – it is not the typical stainless blade we have became accustomed to. It also holds it’s edge and sharpens better than any of the stainless blades most of us know. If you are looking for a treat for your culinary adventures, this one stands out singularly, and is the best this user has ever tried to date.

Traduction.
Cette “chose” est un chef d’oeuvre d’artisanat ! Lorsque je l’ai acheté j’ai d'abord regretté d’avoir dépensé autant mais... j’étais curieux de voir à quoi cela ressemble et l'aurais retourné s'il ne m'avais épaté.  
Epatant est un euphémisme. Ce couteau chante. J’ai possédé toutes les marques de couteaux allemands et plusieurs japonais, toutes de très bonne qualité. Il y a une magie dans ce couteau que je ne peux pas décrire. Il est tellement tranchant, je viens d’apprendre ce qu’un maître peut faire d’un grand acier. Il est souple (maniable), léger et excessivement bien équilibré. Ce n’est pas pour les timorés, il est si tranchant, et si harmonieux, honnêtement c’est une classe à part de tous les autres couteaux haut de gamme de mon bloc. Pensant au départ devoir le retourner, je vais m’enquérir d’autres modèles auprès de ce fabricant. Attention, c’est un acier carbone avec un manche en bois, une pièce de maître fabriquée manuellement. Il ne va pas au lave-vaisselle et requiert nettoyage et séchage après chaque usage – certains l’enduisent d’huile végétale. Ceci étant dit, même avec un soin intensif il va se patiner et changer de couleur. Il va aussi rapidement rouiller si on le laisse dans l’eau – ce n’est pas un acier inoxydable auxquels nous sommes accoutumés. De plus il garde bien le fil et s’aiguise plus facilement que les autres couteaux que nous connaissons. Si vous voulez vous faire plaisir dans vos aventures culinaires, ce couteau se démarque singulièrement, et c’est le meilleur que le signataire ait utilisé à ce jour.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 1 juin 2018

La France équipée Haiku Masahiro

Le Bocuse d'Or se tiendra les 11 et 12 prochains à Turin, les forces en présence ici.
La France est toujours à l'entraînement à l'école Ferrandi dans le box aménagé à cet effet, qui reprend la configuration des boxes de Turin ci-joint (cette fois en large et pas en profondeur, une donnée qui risque de perturber certains). Au niveau des couteaux le choix s'est porté cette année sur deux gammes à mémoire de forme, Masahiro pour Mathieu Otto et Chroma Haiku pour son commis Louis de Vicari. L'équipe de France, sous la direction de Romuald Fassenet et Yohann Chapuis, travaille d'arrache-pied (et surtout mains) 16 heures par jour, il reste peu de temps pour se ressourcer. Pour évacuer le stress un coach mental a été engagé pour les accompagner. Pour la première fois on note une encouragement du côté des services de l'Etat (la première dame Mme Macron ayant même visité l'installation) et un engouement au niveau de nombreux chefs solidaires de nos trois couleurs. Chroma France a apporté son concours en montrant comment arriver "bien affûté" au concours :

Team Spirit, avant chaque entraînement


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 2 mai 2018

Vous avez dit artisanal ?



La coutellerie est un art artisanal par excellence et l'excellence de l'artisanat car tout est fait au doigté et de visu, c'est ainsi que le forgeron apprécie quand la lame est suffisamment chauffée en fonction de son incandescence. Le défunt Maître Okishiba dont Chroma commercialise certaines lames (à 30.000 € pièce) en exclusivité mondiale, avait ainsi l'habitude de travailler dans le noir. 
Mais il convient encore de stratifier entre les artisanaux purs entièrement faits à la main et les semi-artisanaux chez lesquels la technique vient à la rescousse pour atteindre un prix marchand abordable. Il y a même une différence entre les artisanaux eux-mêmes, qui peut être savamment entretenue par le créateur du concept. C'est le cas de Haiku Kurouchi de Chroma. Chroma donne volontairement du travail à plusieurs forgerons qui travaillent dans leur propre atelier sans norme qui les encadre. Tout à fait libres, la "patte" de chaque forgeron fait que ces produits ne sont pas seulement artisanaux mais uniques. La langue française est pauvre à cet égard pour nommer un spécimen unique. Les Allemands ont un terme expressif non composé, Unikat, les Anglais diront one of a kind
Ce choix fait par Chroma a d'autres conséquences. Sans norme les autres étapes de la fabrication sont éminemment plus compliquées notamment en ce qui concerne la réunion des différentes charges de production, les forgerons ne travaillant pas tous au même rythme et ayant peut-être d'autres donneurs d'ordre à satisfaire sur le marché domestique. Cela demande clairement aussi plus de travail au niveau de la fixation du manche, qui se retrouve dans les coûts. Aussi il faut comparer ce qui est comparable, un couteau brut de forge lambda même fabriqué artisanalement n'a pas la même saveur et intrication qu'un Haiku Kurouchi. Les consommateurs qui ne sont pas prêts à accepter des variations de martelage ou des hamon non rectilignes devraient se reporter sur des produits moins caractériels.


Rendez-vous sur Hellocoton !