lundi 3 août 2009

Les couteaux de Hirohisa Koyama

Lors du reportage sur Hirohisa Koyama sur Arte, ce dernier nous emmène à Sakaï où sont fabriqués selon des méthodes ancestrales les couteaux Takumi. A quelques pas de là, on fabrique nos couteaux Haïkus Itamae (Itamae signifie chef sushi en japonais, Takumi est le terme générique pour des couteaux d'experts). Takeshi est, comme son collègue Ebuchi Kouhei, un monument de sagesse. Son principe : "il vaut mieux s'habituer qu'apprendre", il veut dire par là que se mettre à l'ouvrage remplace toutes les formations, c'est en expérimentant soi-même qu'on apprend.
Le plus important dans le couteau, dit-il, c'est qu'il soit bien droit. Le fil doit être dans l'axe sinon on dévie, le corps corrigeant l'erreur, à la longue cela va entraîner des effets néfastes sur la santé (troubles musculo-squelettiques). Chez Chroma, nous sommes particulièrement sensibles à cela. Nos couteaux sont réputés pour leur légèreté, très tranchants et pas trop longs. Lorsque nous avons rencontré Koyama dernièrement, celui-ci se plaignait d'avoir été opéré par 3 fois déjà à l'épaule en 40 ans de pratique, ceci met de l'eau à notre saké...

Rendez-vous sur Hellocoton !