mardi 1 décembre 2009

L'alcool de riz japonais : le Sake (2)

Maintenant que l'on sait comment le vrai saké est fabriqué, voyons comment le servir, le boire avec l'art et la manière, en respectant les règles japonaises de savoir-vivre. Comme pour le vin chez nous, la température, la façon de servir ainsi que les formes et matériaux contenants sont très importants

Préparer le saké : Tout d'abord, il faut déterminer si le saké que vous avez doit/peut être bu chaud ou froid. Pour cela, il faut savoir qu'un saké de bonne qualité se boira obligatoirement frais, car chauds tous les sakés ont le même goût. Le saké se boit donc chaud "atsukan" en hiver lorsqu'il fait froid et qu'il est de qualité assez moyenne. En été, il se boira frais, quelque soit sa qualité. Le saké n'est pas servi directement de la bouteille telle que vous l'avez achetée, mais d'une sorte de carafe appelée "tokkuri". Dans le cas où l'on souhaite une boisson chaude, le tokkuri est placé au bain marie jusqu'à ce que l'alcool atteigne la température du corps humain.

Servir le saké : Le saké se sert dans de petites tasses sans anse "ochoko" ou de petites coupes "sakazuki". En tant qu'hôte, vous devez servir tous vos invités les uns après les autres, mais surtout  leur laisser le soin  de remplir votre coupe. Se servir soi-même apparait comme étant extrêmement malpoli. Pour servir de manière polie, il faut tenir la bouteille à deux main ou se tenir l'avant bras de la main qui tient la bouteille. Servir à une seule main peut-être interprété comme un manque de respect, à moins que votre statut ne soit "supérieur" à celui que vous servez (professeur, patron...). Lorsque l'on vous sert, il convient de tenir votre tasse assez haut et à deux mains ; l'une sous la tasse et l'autre pour la maintenir.
Il faudra veiller ensuite à resservir vos invités lorsque leur coupe est vide, ils en feront de même pour vous. Si vous ne souhaitez pas être resservi, buvez votre saké lentement de manière à ne pas vider totalement votre coupe... Une fois servi, il n'est plus possible de refuser.

Boire le saké : Ici il y a assez peu de règles, la plus importante est que lorsque vous trinquez* avec une personne d'un rang social supérieur au votre, votre coupe ne doit pas être plus haute que la sienne. En présence d'une personne de très haut rang, ne buvez pas directement face à lui, mais tournez vous légèrement.

*En japonais lorsque l'on trinque, la formule appropriée à dire est kanpaï

Rendez-vous sur Hellocoton !