lundi 15 novembre 2010

Le Pont Shinkyo - Nikkô

Le soleil et la chaleur ne peuvent pas toujours être de la partie, c'était le cas ce jour là à Nikkô. Située au nord de Tôkyô à 700 mètres d'altitude, Nikkô est une ville où temples, parcs et sanctuaires sont légions. C'est aussi ici que l'on peut voir, enjambant la rivière Daiya, le pont Shinkyo qui est représentatif à lui seul des lieux mystiques et populaires du Japon. 
Construit durant l'époque Muromachi (1336 à 1573), il fût détruit par une inondation et reconstruit au début des années 1900. A l'origine et pendant longtemps, le pont était réservé aux Shoguns et messagers impériaux du Japon, qui étaient les seuls à avoir le droit de le fouler. Depuis quelques années maintenant il arrive que celui-ci soit ouvert au public, souvent en accès payant.
Long de 28 mètres, ses poutres transversales noires en harmonies avec les gardes-fous rouges laqués, le Shinkyo surplombe d'une dizaine de mètres la rivière sur un arrière plan boisé à pans de montagne. Même par temps pluvieux, le spectacle est magnifique.

Selon la légende, le pont Shinkyo est construit à l'endroit où le moine fondateur du premier temple Bouddhique de Nikkô ainsi que ses disciples ont traversé la rivière dont le courant était très fort, sur le dos de deux serpents géants envoyés par le dieu Jinja Daio.

Considéré comme l'un des plus beau pont du Japon, il est classé au patrimoine mondial de L'UNESCO depuis 1999.
Si la visite vous a donné froid, une chose reste à faire, profiter des onsens (bains chauds naturels) qui sont très nombreux dans cette région montagneuse.

Rendez-vous sur Hellocoton !