mercredi 23 mars 2011

Apocalypse zéro | Tokyo magnitude 8.0

Nous reprenons les activités normales après le premier choc passé car la vie a repris dans l'archipel et ce ne serait pas japonais de s'affliger, le peuple japonais attend de nous autre chose que du réconfort à présent.
Coïncidence, le manga Kakugo No Susume traduit en Apocalypse Zéro en français résonne douloureusement au vu de l'actualité du moment. L'histoire : trois années d'activité sismique et d'éruptions volcaniques ont conduit au début du XXIème siècle à la mort de millions de gens et le monde au bord du chaos. De nombreuses espèces ont muté, y compris l'homme, sous les effets de la radioactivité libérée par les désastres récents. Kakugo et sa sœur Harara se battent dans ce monde de violence pour tenter de ramener un semblant de paix. Clin d'oeil à notre blog : l'armure de Harara s'appelle... Kasumi comme les couteaux du même nom. Ce shonen qu'on n'espère pas prémonitoire de Yamaguchi Takayuki a été créée en 1996.

© Wakanim
Autre œuvre qui traite également de ce sujet, "Tokyo magnitude 8.0" qui vous fait vivre à travers les yeux d'une jeune écolière ce qu'il pourrait se passer si un séisme de cette intensité frappait directement Tokyo. Sorti en 2009, l'animé montre que les Japonais, en dépit de leur stoïcisme toujours apparent, redoutent le Big One, et les dégâts considérables qu'il occasionnerait s'il frappait une mégalopole comme Tokyo.

D'après le mangaka Motorô Mase invité du récent salon du livre de Paris, le drame nucléaire récent va influencer les artistes du monde entier dans les prochaines années. Pour l'instant la production des mangas dont la France est le second marché au monde, risque d'être fortement perturbée, mais une fois repartie, le thème nucléaire va sans doute être très prolixe. 
Kakugo, autre coïncidence, peut se traduire en "résolution". Nous avons admiré le sang-froid japonais les premiers jours de la catastrophe qui en Occident se serait sans aucun doute soldée par une panique. Ce fatalisme profondément ancré dans le peuple japonais habitué aux catastrophes n'est pas une attitude passive, mais une forme de résolution : il n'y a pas le choix, il faut faire face. Nous préférons retenir de ce message cette dernière envolée porteuse d'espoir.


Bande annonce de "Tokyo magnitude 8.0" (VO)


Rendez-vous sur Hellocoton !