vendredi 11 mars 2011

Tsunami au Japon

Tsunami - ©
L'actualité nous rappelle que le Japon est très exposé aux tremblements de terre. Ce matin le plus sévère depuis 140 ans, 8,9 sur l'échelle de Richter qui va jusqu'à 10, frappa l'archipel, suivi d'un tsunami de 10 mètres qui ravagea la côte nord-est près de Sendaï. Depuis qu'ils sont répertoriés par les météorologues, seuls 7 d'entre-eux se situaient au-dessus de 8, c'est dire son importance. Le Japon est certes celui des pays les mieux préparé à toute éventualité ayant même relevé ses normes sismiques depuis le tremblement de terre de Kobé en 1995, mais les conséquences sont toujours terribles. Le présent séisme soulève l'émotion du monde entier. Dans un pays développé comme le Japon l'inquiétude principale va vers les centrales nucléaires, à Onagawa et Miyagi des incendies s'y sont déclarées, d'ailleurs le gouvernement japonais vient de promulguer l'état d'urgence. Ce qui fait peur c'est qu'une rupture des canalisations de refroidissement puisse entraîner une fuite de liquide radioactif. Ce cas extrême n'est pourtant jamais arrivé, les centrales y compris françaises, sont en béton armé offrant peu de prise au feu (il y a très peu de combustible autre que nucléaire dans une centrale) et respectent des normes drastiques inspirées du Japon justement. Dans le Pacifique l'inquiétude est vive à cause du tsunami, si Taïwan ou Hawaï sont bien préparés ce n'est pas le cas des Philippines, de la Nouvelle Guinée ou encore de Nauru. Le territoire français des Marquises est aussi concerné et devrait recevoir la vague qui avance à 700-800 km/h, vers 18 heures.
On s'attend à une recrudescence de catastrophes dans les semaines à venir. La cause suggérée : la pleine lune du samedi 19 mars, la plus spectaculaire depuis 20 ans. Précisément elle sera au plus proche de la terre à 356.577 kilomètres, tellement près que la luminosité va augmenter de 30%. Effet d’attraction qui augmente les marées, les scientifiques pensent aussi que l’attraction lunaire peut faire bouger l’écorce terrestre et provoquer des déplacements des plaques tectoniques. Les dernières grandes pleines lunes ont toutes été suivies de nombreux événements climatiques meurtriers pour des milliers de personnes, et on estime que le séisme de magnitude 9 enregistré en Indonésie en janvier 2005 peut être dû à l'activité de la Lune. Astre pouvant devenir désastre, les Japonais qui lui vouent un vrai culte ne s'imaginent sans doute pas ses meurtrières conséquences.  
© Afp/Y. Shimbun
Plus de photos : vue du sol - vue du ciel

Rendez-vous sur Hellocoton !