mercredi 31 août 2011

Couteaux Mac

Mac Damas - © Chroma France
Bien que la société Mac ait ses quartiers principaux établis à Osaka, la production des lames se fait essentiellement à Seki, une petite ville de la préfecture de Gifu au Japon reconnue depuis des centaines d'années pour la qualité de ses forges.
Début des années 60, alors qu'il étudiait aux Etats-Unis, Tatsuo Kobayashi finançait ses études en travaillant comme cuisinier. Il remarqua alors à quel point les couteaux utilisés dans les cuisines occidentales étaient lourds et peu performants au regard de ceux qu'il employait lorsqu'il était au Japon.
De retour au pays il lançait "MAC Corporation" pour créer des couteaux alliant la qualité de coupe et la balance des fabrications japonaises, aux formes de lames et manches occidentaux. Ce qu'il réussit rapidement en utilisant des alliages fortement carburés alliés à du molybdène et du tungstène pour ne pas être cassant et en employant les artisans reconnus pour leur grand savoir-faire. Ce fût le début du mélange entre tradition japonaise et modernité dans l'univers de la coutellerie japonaise ! Enfin il adapta le traditionnel aiguisage biseauté japonais en aiguisage en "V" pour rendre le couteau ambidextre sans perte de performance de coupe.
Aujourd'hui encore, les couteaux Mac sont toujours fabriqués au Japon selon les mêmes méthodes, par des artisans parmi les plus réputés du milieu coutelier, Monsieur Kobayashi refusant d'industrialiser certains processus de fabrication qui le sont habituellement aujourd'hui. Résultat, la réputation de ces lames n'est d'ores et déjà plus à faire aux Etats-Unis, au Canada ainsi que dans les pays Scandinaves. Le Chef Thomas Keller du restaurant The French Laundry ne s'en passe d'ailleurs plus depuis plus de 10 ans !
Voir les couteaux Mac Pro et Mac Black Fusou.

T. Kobayashi, PDG de Mac Corporation, actif comme au premier jour !
© Chroma France


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 25 août 2011

Ralentissement de la parution des articles

Utagawa Kuniyoshi1798 - 1861 - ©
Tout comme l'année dernière, la période estivale a été très chargée et le rythme de parution des articles sur le blog en a souffert. Nous tâcherons une fois la rentrée passée de nous rattraper en vous proposant de nouvelles recettes, en continuant d'explorer l'histoire nippone à peine débutée en juillet et en essayant de trouver d'autres sujets intéressants peu usités ailleurs sur le web. Restez donc fidèle au poste !

Pour vous faire patienter et pour nous détendre l'instant de quelques mots, un très beau Haiku de Chiyo-ni :

釣竿の
糸に触るや
夏の月
tsurizao no
ito ni sawaru ya
natsu no tsuki

La lune d’été
touchée par la ligne
de la canne-à-pêche


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 9 août 2011

Curry japonais - カレー

Curry japonais et Haiku Kurouchi - © Chroma France
Au Japon l'on trouve énormément de restaurants spécialisés dans un plat uniquement. Restaurants à Okonomiyaki, Yakitori, Sushi... Et également des curry-houses. Assez différent des currys indiens, le curry japonais n'a pas forcément l'aspect net et rafraîchissant des plats japonais traditionnels. Il n'en est pas moins très bon et surtout très abordable. 



Que vous le cuisiniez vous-même ou que vous le consommiez dans un des nombreux curry-houses de l'archipel, attention à ne pas sous-estimer son pouvoir "brûlant" !

Pour 4 personnes :
- 1/2 boite de curry japonais (4 carreaux, environ 120g)
- 400g de porc
- 4 pommes de terre
- 4 carottes
- 2 oignons
- Un filet d'huile
- 700ml d'eau
- du riz pour 4 personnes

Choisissez le curry en fonction de vos goûts. Il sont souvent classés selon leur intensité : doux, medium et fort. La préparation pour curry japonais se trouve sous forme de tablettes, réussir à reproduire cette préparation de base avec les ingrédients à disposition en France semple compliqué (comme pour la farines spéciale à Takoyaki par exemple).

Préparation :
Les pommes de terre en cubes, les carottes en rondelles, la viande en lamelles... il faut inévitablement commencer par émincer tous vos ingrédients en morceaux de tailles moyennes. Faites revenir et dorer tout ça à la poêle avec un peu d'huile, puis ajoutez l'eau. Réduisez le feu et laissez mijoter avec un couvercle le temps que pommes de terre et carottes soient cuites. En parallèle faites cuite du riz.
Vous pouvez alors ajouter votre curry, que vous laissez fondre. Une fois les morceaux disparus mélangez bien, la sauce va s'épaissir. Laissez encore mijoter 1 ou 2 minutes. Il est normal que les aliments semblent noyés dans la sauce, c'est ainsi que cela se prépare.

Vous pouvez alors servir, soit de la même manière que dans les curry-house, en présentant dans l’assiette d'une côté le riz, de l'autre le curry, ou alors de manière plus originale. Notez bien que le curry ne se mange pas avec des baquettes mais avec une cuillère le plus souvent.

Le magnifique couteau à la lame noire brut de forge est un couteau artisanal produit dans la région de Tosa, au Japon : le Haiku Kurouchi

Comment commander au Curry House (CoCo Ichiban) - ©

Rendez-vous sur Hellocoton !