lundi 26 septembre 2011

Le Japon - Période Yamato

La période Yamato (voir la signification dans l’article sur les périodes Yayoi et Jômon) qui s'étend de 300 à 710 après JC correspond à la création d'un état clanique. Cette période peut être subdivisée en deux parties, celle des Kofun et celle d'Asuka.

Période des Kofun
  
Kofun de l'empereur Nintoku à Sakai - ©








Dès le début de la période Yamato, les Japonais imitent les sépultures coréennes. Ils enterrent leurs chefs sous des sortes de tumulus appelés kofun. Au fil des années la taille ainsi que la complexité de ces sépultures ne cesse d'augmenter pour atteindre des dimensions de plus de 800m de long. Cette évolution témoigne qu'en une centaine d'années les pouvoirs et richesses se sont concentrés autours des chefs de tribus. Les kofun les plus aboutis étaient entourés de fosses et jalonnés de statuettes en terre cuite. Les plus vastes sépultures sont associées historiquement à celles des premiers empereurs japonais, qui auraient été descendants directs de la reine Himiko (voir période Yayoi).

Les chefs religieux répandaient déjà le culte de la déesse du soleil prétendant descendre de celle-ci (Connue aujourd'hui sous le nom d'Amaterasu). Leurs insignes étaient les mêmes que ceux encore utilisés à noter époque par la famille impériale du Japon. Le sanctuaire d'Ise, qui existe toujours, était le centre de culte principal de l'archipel. Le fait que la lignée impériale aie historiquement pour origine une déesse (et non un dieu), donna au départ accession aux femmes à la direction des tribus.


Rendez-vous sur Hellocoton !