mercredi 18 avril 2012

Je répare mon couteau japonais

Virole et clavette de Haiku - ©
Nous vous indiquons ci-après comment procéder vous même au remplacement des manches et à la remise en place de la clavette des couteaux traditionnels japonais. Exemple avec le couteau Haiku. Les couteaux Haiku -au contraire des couteaux Haiku Home- sont cimentés pour une utilisation professionnelle, donc en théorie ne se démanchent jamais, pour parer à toute éventualité évoquons juste le fait qu'il est très facile de remplacer le manche entier si jamais celui-ci devait l'être pour des raisons de convenance personnelle ou un accident. Il suffit de re-cimenter avec un produit adapté et de refixer la virole noire qui tient le tout en place, une technique de fixation plusieurs fois centenaire. L'eau qui s'infiltre dans le bambou fait gonfler ce dernier, solidifiant le montage. Un SAV assuré par le fournisseur les deux premières années de garantie, sinon par un coutelier équipé de manches de rechange.
La virole quant à elle, se fixe ainsi : 
- enlever les restes de la clavette en bambou et éventuellement creuser avec une pincette pour creuser le trou
- remettre un point de colle (Pattex ou colle à bois) sous la bague noire
- enfoncer au maximum la tige de bambou (fournie par le fabricant sur simple demande, sinon une allumette fera aussi l'affaire) et couper à fleur de virole
- écraser la clavette avec un petit marteau en faisant attention à ne pas rayer la virole
L'opération prend moins d'une minute. 
Pour les couteaux dont la virole est en corne de buffle (Haiku Pro) s'adresser à un professionnel, mais cela arrive rarement qu'il faille intervenir à ce niveau.



Rendez-vous sur Hellocoton !