vendredi 31 août 2012

Le couteau de cuisine au Japon

Forge artisanale à Sakai - © Chroma France
Le Japon est sans conteste l'un des pays où la culture coutelière y est la plus ancrée et ce depuis des centaines d'années. En témoignent les milliers de coutelleries qui existent à travers le pays, dont les plus fortes concentrations se situent dans les villes de Seki, dans la préfecture de Gifu et de Sakai dans celle d'Osaka.
Contrairement à ce qui est souvent pensé, les coutelleries japonaises travaillent les unes avec les autres, faisant que l'on peut retrouver les lames (ou les manches) de certains fabricants sur les produits finis d'autres marques. Par exemple Kasumi fabrique les lames damas (en version standard) pour le Haiku Damas de Chroma ou d'autres marques bien connues. Ce phénomène se retrouve également à la plus petite échelle, dans la coutellerie artisanale. Chaque artisan ayant sa spécialité (forge, aiguisage, fabrication du manche...), ils travaillent parfois pour plusieurs marques, fabricant à façon selon la demande de chacun, ce qui engendre parfois des listes d'attentes de plusieurs mois pour la fabrication d'une lame chez les artisans les plus réputés.

Pour illustrer ce propos et en savoir davantage sur la coutellerie japonaise vous pouvez trouver le reportage photos sur la fabrication et le reportage de la TSR (Chaine de la Télévision Suisse Romande) ci-dessous :



Rendez-vous sur Hellocoton !