jeudi 28 février 2013

Le prunier japonais

Pruniers fleuris sous la neige - © Hiroshi Tonoshiro
Nous avons déjà tous entendu parler de Hanami, la fête de la floraison des cerisiers au Japon. C'est une fête qui marque l’installation durable des beaux jours et qui donne lieu à de grands rassemblements entre amis, collègues ou en famille. Plus méconnu chez nous, il y a cependant un autre arbre symbole fort du Japon dont la floraison intervient aux prémices du printemps: le prunier.
Actuellement en floraison le prunier du japon, de son nom japonais ume [lire oumé], a été introduit de Chine aux alentours du VIIIéme siècle. Réputés pour repousser les mauvais esprits et les démons, on en trouve très souvent à côté des les portails par lesquels les mauvais esprits se faufilent. Sa culture depuis des centaines d'années a diversifié ne nombre de variétés de pruniers et donc de fleurs, qui vont du blanc-rosé au rouge. Comme pour le cerisier, la floraison s'étale sur plusieurs semaines sur tout l'archipel. Elle coïncide avec la fête de l'hina matsuri dont elle devenu est l'un des symboles mais aussi désormais avec le triste accident de mars 2011.
Les prunes issues de ces arbres sont très appréciées par les japonais. Ils les récoltent pour agrémenter des plats ou tout simplement pour les faire mariner dans le sel, ce qui donne les fameux umeboshi. Un alcool dont le nom fait immédiatement penser au Japon est également produit à partir d'un mélange de ce fruit et de sake : l'umeshu.


Rendez-vous sur Hellocoton !