mardi 21 janvier 2014

Quizz... ine 1

On ne peut pas parler du couteau japonais sans évoquer la cuisine spécifique au pays puisqu'elle a inspiré ses formes, c'est le second thème majeur de notre blog. Nous inaugurons ici une petite série-express « cuisine ».

1) Que mangent les Japonais ?
Le régime alimentaire japonais est basé sur 3 aliments : le riz, le poisson, les légumes. Par personne et par an les Japonais consomment : 165 Kg de fruits et légumes, 66 Kg de poisson, 60 Kg de riz et seulement 42 Kg de viande (relent du bouddhisme qui interdisait de consommer de la viande animale, interdiction pourtant abolie au XIXème siècle).En comparaison les Français consomment 88 Kg de viande et seulement 25 Kg de poisson (source : Agrimer), et 125 Kg de fruits et légumes (source : EUFIC).
Anecdote : pour gagner en masse musculaire les sumos consomment un repas spécial, le chanko nabe, ragoût de viandes, de poissons, de légumes, de soja et de... saké.

2) Le rythme des repas ?
Contrairement à la France, la journée commence avec un petit-déjeuner consistant fait de riz, de soupe miso avec un autre plat (œufs) et du thé. Le déjeuner est frugal, souvent un bento de 500 à 600 kilocalories maximum ou même d'une soupe de vermicelles. Le dîner japonais par contre est frugal, 4 à 5 plats principaux dont un cuisiné et un grillé rassasient l'appétit aiguisé dans la journée.
Anecdote : la gastronomie japonaise... se nourrit d'influences extérieures. La tempura n'est pas d'origine japonaise mais apportée par les missionnaires portugais qui les premiers, abordèrent l'archipel au XVème siècle, son étymologie latine ad tempora, signifie Carême. Le ramen vient de Chine, le riz au curry est d'origine indienne et le nikujaga, un ragoût de viande, d'oignons et de pommes de terre cuits dans un bouillon, anglais. Le Japon a toujours su faire sien des influences heureuses venues de l'étranger et les adapter.

3) L'esthétique des plats
C'est une des caractéristiques en Asie, du Japon à la Corée en passant par la Chine : tous les plats y compris les desserts, sont servis en même temps de sorte à alterner différentes saveurs. En corollaire les plats doivent respecter des règles de présentation inamovibles. C'est ainsi que le riz, toujours consommé brut sans être mélangé, est toujours placé du côté gauche et la soupe, du côté droit. Pour le plaisir des yeux les récipients sont de formes et de couleurs variées. Aucun morceau ne doit toucher l'autre. Lorsqu'un plat est de forme atypique les aliments sont disposés en diagonale. Le nombre d'ingrédients doit toujours être impair. Le choix de la vaisselle est primordial. Même dans les bentos, la présentation est très soignée. Les tables sont décorées avec des éléments naturels (fleurs) souvent comestibles.
Anecdote : les Japonais adorent les soupes très chaudes. Pour éviter de se brûler ils font entrer de l'air dans leur bouche générant ainsi un bruit de succion que nous taxerions d'inélégant mais qui pour eux n'est pas signe de mauvaise éducation.

A suivre 

Rendez-vous sur Hellocoton !