vendredi 8 août 2014

Le Japon souhaite utiliser la reconnaissance faciale dans ses aéroports

Le Japon investit énormément d’argent dans la recherche et en particulier la robotique, un secteur dans lequel il est à la pointe de l'innovation. Le Japon est, on le sait, capable de développer des androïdes évolués, probablement nos assistants de demain qui ne sont pas sans faire penser aux ubots de la série suédoise "Real Humans". Mais dans un futur plus proche, le Japon mise beaucoup sur la technologie de reconnaissance faciale, notamment pour assurer la sécurité des Jeux Olympiques de 2020 qui se dérouleront à TOKYO.

Depuis Lundi dernier, le ministère japonnais de la justice a instauré une phase de test de la reconnaissance faciale dans l’aéroport Narita de TOKYO, qui durera jusqu'au 5 septembre. Les photos des passagers prises à l’immigration sont comparées  aux données contenues dans la puce du passeport. Jusqu'à présent et comme partout ailleurs, le personnel vérifie lui-même si la photo du passeport correspond à son détenteur. Le bureau de l’immigration japonais projette de généraliser la reconnaissance faciale en 2018 avec pour but de renforcer la sécurité et réduire les files d’attente pour votre prochain séjour au Japon. A noter qu'en 2012 lors des premiers essais la machine crée par Hitachi Kokusai Electric était capable de repérer un visage parmi 36 millions en une seconde, mais n'était pas parvenu à identifier 17% des 29 000 personnes scannées, ce qui avait conduit au report du projet. Reste à voir si ce nouvel essai sera plus concluant !

Rendez-vous sur Hellocoton !