vendredi 12 septembre 2014

La cuisine japonaise a toujours le vent en poupe

Alain Ducasse, le chef français multi-étoilé, qui avec Joël Robuchon et Thierry Marx a le mieux acculturé les spécificités de la cuisine nippone, fait encore parler de lui lors de la réouverture du Plaza Athénée. Une innovation majeure vient rappeler que le chef, qui depuis dix ans lie à ses ouvertures d'écoles un partenariat sympathique avec Chroma France, est un défricheur de saveurs à nul autre pareil ne faisant jamais comme les autres : cette fois-ci sa carte prend une couleur très extrême-orientale, inspirée par la cuisine shôjin-ryôri des temples bouddhistes japonais qui depuis le VIIème siècle prescrit une alimentation végétarienne à base de légumes et de céréales (le bouddhisme interdisant de tuer les êtres vivants). Shôjin signifie purification en vue de l'illumination divine. La cuisine shôjin est apparue d'abord comme un repas léger servi pour accompagner la cérémonie du thé mais a été complété de nos jours avec du poisson, que revisite Alain Ducasse au Plaza Athénée (sardines, calamars, homard bleu...). Précisons quand même que les inconditionnels de viande peuvent choisir sur une carte volante entre veau ou volaille. Autre initiative originale : tous les menus peuvent aussi être servis en demi-portion.



Rendez-vous sur Hellocoton !