mercredi 7 janvier 2015

Top Chef 2015, présentation

Après le succès d'Objectif Top Chef diffusé fin 2014 et remporté par l'alsacien Xavier Koenig, c'est autour de l'émission culinaire reine de M6 de faire son retour pour une nouvelle saison. Cette 6éme année de Top Chef sera marquée par nombre de changements destinés à renouveler le programme. Déjà amorcé par la qualification d'un non-professionnel en présélection lors d'Objectif Top Chef, le lifting se poursuit avec le remplacement de 3 des 4 membres historiques du jury. Le désormais confirmé et très apprécié de la TV Philippe Etchebest sera rejoint par Hélène Darroze et Michel Sarran pour remplacer Ghislaine Arabian, Thierry Marx et Christian Constant et toujours au côté de Jean-François Piège.
Le premier épisode de Top Chef 2015 sera diffusé le 26 janvier à partir de 20h50 et intégrera lui aussi un nouveau principe. Les 15 candidats seront répartis en 3 groupes qui participeront chacun à une épreuve différente concoctée spécialement par les trois nouveaux chefs membres du jury :
- Philippe Etchebest, "Comment faire un plat spectaculaire avec des pâtes industrielles ?" 
- Hélène Darroze, "Comment faire une « poire Belle Hélène » gastronomique ?"
- Michel Sarran : "Comment faire une assiette gastronomique avec un simple poulet et des pommes de terre ?" 
Sur chacune des épreuves, le jury au grand complet dégustera les assiettes des 5 candidats, le moins convainquant d'entre-eux sera directement éliminé du concours !
Seule constante dans cette nouvelle mouture de l'émission, la qualité des couteaux utilisés par les candidats : Top Chef de Chroma !

Découvrir la présentation des nouveaux candidats :


Nicolas Pourcheresse
43 ans, Lille, Chef de son restaurant

Trois toques au Gault et Millau pour son ancien restaurant et plus jeune chef étoilé de France en 2005.
Cuisinier de métier depuis plus de 25 ans, Nicolas a démarré le métier à 15 ans. Très vite son talent éclate dans de grandes maisons. Son goût du voyage l’envoie aux 4 coins du monde et après une expérience chez “Meert”, il ouvre son propre restaurant steak-house, pour lequel il reçoit trois toques au Gault et Millau. Il revient ensuite dans le Jura et décroche très vite sa première étoile, devenant alors l’un des plus grands espoirs de la cuisine française. Mais il repart à l’aventure et après 2 ans de vie nomade, il revient en France pour créer sa propre affaire, et proposer sa cuisine.
Adel Dakkar
27 ans, Gannat (03), Sous-chef au “Saint Paul - Hôtel Relais & Châteaux *****”

Dès son plus jeune âge, Adel restait aux côtés de sa mère en cuisine. Pendant que ses amis s’intéressaient au sport et à la musique, lui passait son temps à regarder des émissions culinaires. Après un parcours scolaire très moyen, il décroche de très bonnes notes dans un lycée hôtelier où il commence sa formation. C’est le début d’une grande histoire d’amour avec la cuisine. qu’il confirmera avec un cursus en hôtellerie-restauration et des passages dans de grandes maisons. Il vient de décrocher un poste pour le groupe Yannick Alleno.
Jean-Baptiste Ascione
21 ans, Boulogne Billancourt, Chef de partie au “Masa”

La cuisine a toujours été une évidence pour Jean-Baptiste : dès son plus jeune âge, il rêvait d’en faire son métier. Un CAP Cuisine en poche, il a acquis une grande expérience auprès de chefs reconnus. Il se définit comme une “éponge” qui a tout appris de ses pairs. Ne vous fiez pas à son jeune âge, JB a tout du surdoué, il pense ses assiettes comme des tableaux et adore surprendre avec des dressages incroyables
Florian Chatelard
28 ans, Lyon

Florian a fait son apprentissage chez Paul Bocuse. Ce Lyonnais pure souche est un sanguin qui met beaucoup d’énergie dans sa cuisine. Passé aussi par les cuisines de Tabata Bonardi (candidate Top Chef 2012), c’est un ambitieux qui veut rivaliser avec les plus grands chefs du métier. En attendant d’ouvrir son établissement, il anime des ateliers de cuisine pour les particuliers.
Vanessa Robuschi
32 ans, Marseille, Chef de son restaurant “Question de Goût”

Étudiante en architecture à Marseille, elle décide d’abandonner cette voie pour passer un BEP cuisine ! Sa famille aime beaucoup cuisiner, son père était pâtissier, ses cousins ont tous fait l’école hôtelière. Elle a ouvert son propre restaurant qu’elle dirige seule en cuisinant les produits du Sud avec beaucoup de délicatesse. Volontaire et déterminée, Vanessa est une boule d’énergie qui partage son temps entre son restaurant et sa fille qu’elle élève seule. C’est une battante qui ne lâche rien quand elle cuisine.
Pierre Ciampi
25 ans, Belgique, Noville-Sur-Mehaigne (Belgique), Chef a “La Garrigue”

Pierre a débuté dans de belles maisons du sud de la France. Après avoir travaillé pour de grands chefs, il part en Belgique en 2008. Après trois ans au restaurant l’Evasion, il prend la suite du chef Philippe Garcia au Vin100 où il obtient un 14/20 et un coup de coeur du Gault Millau. C’est dans les anciens murs de l’“Air du temps” à Noville-sur-Mehaigne, qu’il a, à présent, posé ses valises emportant avec lui un petit bout de ses paysages languedociens, baptisant les lieux “La Garrigue”. Le sud de la France et la Belgique, son pays de coeur, se mélangent subtilement dans sa cuisine chaleureuse et empreinte de ses souvenirs d’enfance.
Xavier Koenig
19 ans, Kientzheim (68), Apprenti au Chambard**

Gagnant d’“Objectif Top Chef” Médaille d’Or au Concours Olympiades des Métiers Région Alsace en 2014 et Meilleur Apprenti de France en 2012, Xavier est le benjamin de la compétition. Vainqueur de “Objectif Top Chef”, le grand concours national lancé par Philippe Etchebest pour trouver le meilleur apprenti de France. À seulement 19 ans, il compte bien rivaliser avec les professionnels. Xavier est, depuis très jeune, un grand amateur de concours, ce qui lui confère un mental solide. La technique qu’il possède, pour son âge, est exceptionnelle. D’origine alsacienne, fils d’une mère travaillant dans une boucherie et cuisinant quotidiennement, Xavier observe sa mère cuisiner depuis tout petit. Il a appris les bases de la cuisine seul, avant de les confirmer par un cursus en restauration.
Fatimata Amadou
21 ans, La Courneuve, Commis de cuisine et bientôt demi-chef de partie au Salon Première Air France

Issue d’une formation professionnelle en section cuisine, c’est en regardant un reportage sur le Crillon que Fatimata a eu un déclic : intégrer ces prestigieuses cuisines. Grâce à son maître d’apprentissage, Jean-Michel Chevreuil, elle réalise son rêve et intègre le Crillon en tant que stagiaire. Impressionnée par la rigueur et la hiérarchie du milieu, elle enchaîne les stages dans de grandes maisons, adorant travailler avec de grands chefs. Passionnée par l’exigence de la cuisine des palaces, elle aimerait plus tard obtenir une étoile dans son propre restaurant.
Jérémy Moscovici
26 ans, Paris, chef au “Pollop”

Pour Jérémy, la cuisine c’est une affaire de famille. C’est très tôt que sa mère lui transmet l’envie et le besoin de réunir des convives autour d’une table, de leur vendre du plaisir, surprendre leurs papilles et les rendre heureux, en les touchant à travers des plats-signature. C’est au travers de nombreux voyages, notamment en Asie, que Jérémy réussira à trouver son identité culinaire et son univers.
Christophe Pirotais
28 ans, Saint-Jorioz, Chef du restaurant “Comptoir du Lac, Hôtel du Clos Marcel****”

Christophe a eu un parcours difficile avant de devenir cuisinier. Placé très jeune par l’aide sociale à l’enfance, passant de famille en famille, c’est à 16 ans que Christophe décide de prendre sa vie en main, en entamant des études de cuisine. De là va naître une vraie passion. Aujourd’hui chef dans le restaurant d’un hôtel 4 étoiles, Christophe estime avoir déjà pris une belle revanche sur la vie. Il voue une reconnaissance éternelle à son métier : “la cuisine m’a tout donné”.
Kevin D’Andrea
23 ans, Juan Les Pins, Sous-chef à “La Passagère - Hôtel Belles Rives*****”

Dans sa jeunesse, Kévin fut dans l’obligation de cuisiner pour sa soeur et lui, sa mère ayant des problèmes de santé. Très vite, il a côtoyé les grandes brigades des palaces et ce métier est devenu une évidence. Formé notamment par Yannick Alléno, c’est un travailleur infatigable qui aime la précision des dressages et l’adrénaline des coups de feu. Malgré son look de playboy gominé et tatoué, il se décrit volontiers comme un cuisinier subtil et féminin.
Harmony Brioude
23 ans, La Moutade, Gouvernante chez des particuliers
C’est grâce à son père, propriétaire d’un restaurant et passionné de cuisine qu’Harmony se lance dans cette voie. Elle commence donc par les cuisines du restaurant familial et, une fois ses diplômes obtenus, crée sa propre expérience à Paris au côté de Yann Taneau, chef étoilé de l’Opéra Garnier. Malheureusement, son papa décède et Harmony doit abandonner la cuisine pour se rapprocher de sa famille. Aujourd’hui gouvernante, elle a décidé de se remettre à la cuisine.
Julien Machet
35 ans, La Tania Courchevel, Chef 1* et propriétaire du “Farçon”
Au début prédestiné à l’agriculture, il passe par l’école hôtelière et arrête tout pour la cuisine. Ce Savoyard attaché à ses racines est à la tête du Farçon depuis ses débuts. Une crêperie familiale tenue par son père, qu’il a reprise jusqu’à obtenir une étoile au guide Michelin. Malgré cette étoile, Julien fait une cuisine simple basée sur les produits de la montagne, qu’il veut résolument tournée vers les clients.

Olivier Streiff
38 ans, Saint-Avold, Beaulieu-Sur-Mer (63), Consulting, chef à domicile & cours de cuisine.
2 Toques au Gault et Millau et désigné “Grand de demain” en 2013.
Olivier est un personnage singulier qui cultive sa différence. Maquillé, habillé tout en noir, ce chef, qui porte redingote et canne, est passionné par les arts. En cuisine, il se considère comme un artiste, citant Oscar Wilde ou chantant Jim Morrison…Véritable dandy, il s’est très tôt passionné pour la cuisine. Il aime dire que ses assiettes sont à l’inverse de son look : colorée, légère, pleine de saveurs. Il a longtemps travaillé en Provence dans son restaurant “La raison gourmande” où il changeait la carte chaque jour en fonction des produits du marché. En 2014, il ferme son restaurant pour vivre une nouvelle aventure culinaire.
Martin Volkaerts
23 ans, Genval (Belgique), Chef à “L’Amandier” 
Martin est un jeune chef belge qui travaille dans le restaurant familial aux côtés de son père et de son oncle. Il aime les dressages épurés, la cuisine légère et le travail des légumes. Grâce à ses atouts, il amène beaucoup de modernité à l’établissement familial. À tel point, que son père lui laisse la main “au passe” pour l’envoi des assiettes en salle. Passionné de cuisine, Martin a travaillé au Danemark, chez Redzepi, le chef du Noma, considéré comme le meilleur restaurant du monde.Martin a reçu le prix de Talent Emergent de la province du Brabant Wallon 2013. À la rentrée, il a rejoint les Jeunes Restaurateurs d’Europe.

Source : M6

Rendez-vous sur Hellocoton !