mardi 3 février 2015

Fabrication d'une pierre à aiguiser

La pierre à aiguiser. Nous en parlons souvent car il s'agit d'un élément très important et inséparable du couteau que nous nous efforçons depuis plus de dix ans à ré-imposer comme moyen d'entretien n°1. A force d'acharnement à tordre les mauvaises habitudes de l'utilisation du fusil, la pierre est à nouveau ce qu'elle n'aurait jamais dû cesser d'être.
Face à ce succès renaissant, beaucoup de pierres différentes ont vu le jour chez de très nombreux fabricants mais aussi de tailles, de qualités et de prix différents. Nous faisions déjà le point en 2011, avec un rappel en 2012 sur les dérives qui accompagnent toujours les produits à succès. Quelques années après, ce discours montrant les différences évidentes de qualité entre les variétés de pierres existantes commence à porter ses fruits.
Pour mieux comprendre pourquoi et comment les différences apparaissent sur les pierres, voici résumé comment est fabriquée une pierre à aiguiser :

I] Les matériaux de base
Comme pour les aciers composant les lames de couteaux ou les essences de bois composant une planche à découper, il existe différents matériaux et de qualités diverses pour fabriquer une pierre à aiguiser. Les pierres bon marché utilisent peu ou prou toutes le même matériau brut mais la finesse indiquée des grains n'est pas toujours identique. Cela provient du fait qu'il existe différents standards, la norme de qualité supérieure étant la japonaise JIS R6001 1998. C'est d'après ce standard qu'est  fabriquée notre pierre certifiée SGS, TD1/3. Outre le matériau brut intervient ensuite le traitement du matériau, qui doit être bien séché et testé pour vérifier qu'il n'y a pas de défauts. Sont testés le taux d'humidité (plus il est bas, moins il y aura de pertes à la fabrication), la finesse et la dureté du matériau qui ne doivent pas être en deçà des standards visés. Le liant employé est aussi capital, un liant tendre relâchera les grains rapidement et délicatement, facilitant l'affûtage.  

II] La fabrication
Ici aussi comme pour le couteau, le matériau de base est important mais ne fait pas tout, la fabrication a un rôle déterminant pour un bon produit fini. Pour le couteau on a la forge, la trempe, l'aiguisage, le contrôle qualité comme autant d'éléments de coûts. Pour les pierres la fabrication se passe comme suit :
- mélange des matériaux de base puis tamisage visant à éliminer les mauvais éléments, d'abord à sec puis humidifié - un tamisage plus fin enlèvera plus d’impuretés.
- formation des pierres dans une presse à partir des matériaux préparés. Différentes pressions peuvent être employées, influant également sur la qualité finale de la pierre - Une pression plus forte augmentera la densité de la pierre et donc la quantité de matière à volume égal.
- frittage des pierres. C'est un procédé de chauffe à haute température des poudres qui font se souder les grains entre-eux - La bonne préparation et qualité des matériaux de base ainsi qu'une température appropriée sont essentielles pour que la cohésion de la pierre soit satisfaisante.
- refroidissement des pierres
- traitement de surface (polissage)
- séchage complet
- impression des informations (valeur des grains, marque etc) et emballage du produit.
Presse
Machine à fritter
Vous comprendrez facilement que ces éléments ne sont jamais connus car ils ne sont pas quantifiables (c'est la même chose pour le couteau, on ne peut donner de valeur à la qualité de trempe ou à celle de l'aiguisage), mais on peut se baser sur les marques sûres, les retours positifs des utilisateurs ou sur les pierres du même nom que la série de couteaux que l'on possède. On peut retenir qu'une pierre à très bas prix n'aura jamais la même qualité de matériau mais surtout pas reçu la même exigence à la fabrication qu'une haut de gamme. Ces différences se retrouvent dans la longévité de la pierre, dans sa facilité à aiguiser vos lames ainsi que dans ses dimensions et accessoires. Enfin n'oubliez pas qu'une pierre se choisit en fonction des couteaux que l'on a à aiguiser et que celle qui peut le plus peut aussi le moins, mais l'inverse n'est pas vrai. Appuyez-vous sur notre infographie d'aide au choix ou contactez-nous pour plus d'informations.

Rendez-vous sur Hellocoton !