mardi 27 septembre 2016

Amazon, un consommateur averti en vaut deux

Alors que perdurent les petites grivèleries d'Amazon et autres infractions (genre produits activés alors qu'on ne les suit pas), une information qui nous vient des Etats-Unis cette fois-ci.

L'occasion de mettre en relief Pro Publica, ce site Internet à but non lucratif qui regroupe des journalistes à temps plein spécialisés sur des articles d'intérêt public, pourvoyeur d'informations pour les grands médias américains comme le New York Times, Pro Publica est le premier site Internet à avoir remporté le célèbre prix Pulitzer pour une enquête sur les conséquences de l'ouragan Katrina en 2010. Selon ce site, l'algorithme d'Amazon, ce "machin" qui guide les choix des consommateurs sur le site, ne serait pas très conso-friendly. Les journalistes de Pro Publica ont à l'aide d'un programme informatique simulé 250 achats et ont abouti à la conclusion que ce ne sont pas les meilleurs prix qui leur étaient suggérés. Dans 75 % des cas Amazon guide les consommateurs vers ses produits à soi plus chers que ceux des revendeurs affiliés à la Marketplace avec pour but de faire des non-membres Prime des membres affiliés à ce programme de fidélité payant. Amazon est ainsi deux fois gagnant. En tout sur les 250 produits, le programme aurait payé 20 % plus cher. 

Une seconde information plus alarmante qui ne laisse rien présager d'un futur dominé par les monopoles en constitution (ceux qu'on appelle dans le langage courant les GAFA dont Amazon est le dernier "A"). Amazon se débat depuis des années avec une réputation exécrable concernant des commentaires produits achetés. Les commentaires publiés sur le récent livre d'Hillary Clinton sorti en septembre mettent en relief le danger d'un Big Brother juge et partie. Le livre de l'ancienne First Lady ne soulève pas l'enthousiasme, c'est le moins qu'on puisse dire. 81 % des notations étaient des notations 1 étoile jusqu'aux 2000 reviews. Là, en pleine nuit, patatrac, celles-ci devinrent... 255 dont 62 % de 1 étoile mais 35 % de 5 étoiles selon WorldNetDaily. Troublant, sachant que Jeff Bezos le patron d'Amazon est aussi propriétaire du Washington Post très pro-Clinton et qu'il n'a jamais caché soutenir Hillary Clinton contre Donald  Trump. A présent "Stronger together" est retombé à 89 % de 1 étoile sur 3000 commentaires. Ceci dit cela pose un autre problème, celui des notations de produit sur TOUT site Internet. Il serait très facile de faire acheter des livres par un parti adverse pour les descendre ensuite. L'initiative originale de ce site est plus juste : si vous n'êtes pas contre, c'est que vous êtes pour, et le système est automatisé avec droit de rectification sans pouvoir traficoter le résultat. A l'heure où tous les produits marqués en stock doivent l'être effectivement (loi Hamon), un signal fort envers les consommateurs.

Rendez-vous sur Hellocoton !