mardi 11 octobre 2016

Le couteau à pain aussi, c'est technique

Une fois n'est pas coutume on va parler d'un parent pauvre, le couteau à pain. 
En Allemagne le couteau à pain est une des meilleures ventes en coutellerie, en France, la plus mauvaise. Dans le pays du bon pain, les cordonniers sont les plus mal chaussés...  C'est méconnaître ses mérites. Point de vue technique, il existe de multiples spécificités dans l'assortiment de Chroma France avec comme objectif lors de leur conception de minimiser les mouvements aller-retours et ne pas éparpiller des miettes partout : 
- le couteau dentelé Type 301 de F.A. Porsche aux dents acérés pour rôtis, gigots ou croûtes dures type épeautre. Cette technique de dentelure plus prononcée en arc répartit l'effort de coupe entre les pointes des dents et les lunes.
- la lame extra-longue de Haiku (26 cm) pour les pains ronds, de campagne, artisanaux.
- la dentelure en demi-lune de Kasumi est adaptée aux pains croustillants ou pas
- celle à dentelure arrondie de Masahiro aux pains à mie plus aérée et aux découpes fragiles (fonds de tarte).
Un couteau à pain est asymétrique. Le principe de base est une dentelure du côté extérieur de la ligne de coupe et pas de dentelure du côté opposé (ce qui fait que la grande majorité des couteaux à pains sont droitiers). Il est intéressant de constater que les couteaux à steaks bas de gamme (un vrai couteau à steak n'a pas de dents), sont quant à eux, pour gauchers ! Il n'y a pas d'explication rationnelle à cela, sans doute une habitude qui s'est établie par rapport à la position des couteaux de table orientés vers l'assiette. 
L'occasion de mettre en relief un de nos clients apôtre du bon pain, qui travaille avec Haiku, cela peut vous donner des idées de logotage pour vos cadeaux de fin d'année, la société Pains et Traditions. Boulangers depuis 1732, le choix d'un couteau de tradition comme Haiku s'imposait naturellement dans le concept.


Rendez-vous sur Hellocoton !