mardi 14 novembre 2017

Design F.A. Porsche

"Design oder nicht sein" disent les Allemands, "design ou ne pas être". Le studio F.A. Porsche le met une nouvelle fois en application avec leur dernière perle, le yacht Porsche GTT115. Mis à l'eau récemment, ce yacht de 35 mètres de long fabriqué à Monaco, est bien dans la veine des autres produits, racé, élégant, stylé. Bien sûr toujours inspiré de leurs bolides pour le design, le yacht ne mise pourtant pas sur la vitesse mais l'écologie (39 km/h maximum avec ses deux moteurs V12 et 11 km/h en mode électrique). Affiché à 12,5 millions d'€, seuls 7 exemplaires seront produits. Comme tout produit Porsche, on remarquera l'anatomie particulière avec ces arrondis typiques qui en sont une des marques de fabrique et qu'on retrouve jusque dans le couteau Chroma Type 301, des produits qui ont l'air prêts à bondir, remarquez la similitude avec l'arrondi du couteau à pain.

La transition est toute trouvée : qui veut toucher l'univers Porsche le peut au propre et au figuré avec le couteau Type 301 Design by F.A. Porsche (sur le pourquoi des appellations Porsche et F.A. Porsche cliquer sur l'hypertexte), c'est plus abordable :-). Le couteau Type 301 s'est imposé ces dernières années comme le plus fonctionnel de tous les couteaux. En Allemagne, 60 % des *** Michelin en sont équipés. Chroma annonce la sortie pour février prochain de la version II dénommée TURBO. Un programme alléchant car on nous promet une surprise de taille au niveau de la fabrication de l'objet. Nous reviendrons tantôt sur cette excellente nouvelle pour tous les fans de la marque.
Sur le créateur Ferdinand Alexander Porsche : http://blog-couteau-japonais.chroma-france.com/2012/05/in-memoriam.html


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 8 novembre 2017

Quel couteau pour Noël ? (4)

C'est un des produits charismatiques de notre collection, la gamme Dorimu Pure Damascus est le cadeau par excellence. Dorimu signifie "rêve" en japonais et Pure Damascus car vrai damas de 64 couches VG10/VG2 (c'est le damas qui coupe pas seulement le noyau). 
Dorimu est le couteau le moins cher de sa catégorie, ceci parce qu'il n'est pas fini au Japon. Le même entièrement réalisé là-bas coûterait 7 à 8 fois plus cher, voir gamme Haiku Itamae. Formant de moins en moins de couteliers, la production y est en effet en surchauffe et l'approche 0 défaut avec un contrôle qualité à la pièce de Chroma génère des coûts élevés. Il suffit d'avoir eu un Dorimu en mains pour s'apercevoir que ce couteau a quelque chose de plus que les autres. Une identité nordique conférée par l'érable norvégien et un contraste métal/bois ajusté au millimètre près très tendance comme ci-dessous, une image qui nous vient de Russie.
 


Dorimu est livré en coffret bois très luxueux, un autre argument qui plaide en sa faveur.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 7 novembre 2017

Quel couteau pour Noël ? (3)

Huîtres et foie gras trônent en maîtres sur les tables françaises.

Pour ceux qui sont plutôt huîtres, la lancette à huître Design by F.A. Porsche est un beau cadeau (précisons que tous les produits Porsche sont emballés dans un coffret cadeau en bois qui peut servir de rangement futur). La France est le 4ème producteur mondial après la Chine, la Corée du sud et le Japon, sa production est presque intégralement consommée en France.

Le foie gras est un produit controversé à cause de la méthode de production qui consiste à placer un tuyau métallique pour les besoins du gavage dans le cou des bêtes. Précisons que ceci n'intervient qu'en fin de vie et représente à peu près 2 minutes de la vie d'une volaille. L'origine date de plus de 4000 ans lorsque les Egyptiens constatèrent que les oiseaux faisaient eux-mêmes des réserves pour leurs vols migratoires. En 2005 le met fut classé par la France bien national, d'autres pays l'interdirent comme la Californie, en 2012. De plus en plus de consommateurs font le foie-gras eux-mêmes mais on néglige l'investissement dans un couteau à foie gras. Chroma nous a conçu un produit qui est souvent utilisé lors des gros concours culinaires, où les farces en contiennent, et en a adapté la longueur à la découpe de blocs entiers, couteau spécial aliments gras qui n'oppose pas de résistance à la coupe car évidé et effilé vers l'avant en regard du geste à effectuer. C'est un couteau qui convient aussi aux fromages à pâte molle type munster, et non comme ce qu'on trouve chez certains fabricants européens, un couteau à fromages évidé qu'on nomme par opportunisme à foie gras, car ceux-ci ne sont rien de plus que des couteaux à fromage sans aucune réflexion pratique lors de la conception. 


Enfin, et on aura fait le tour du spécial Fêtes de fin d'année pour la gamme Porsche, comme on est dans le non-adhérent, signalons notre promotion actuelle sur les coffrets Type 301 Design by F.A. Porsche martelés





Un couteau Porsche ce n'est pas que du design. "Le design doit être honnête" concédait son créateur.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Quel couteau pour Noël ? (2)


Suite du focus sur la gamme Type 301 Design by F.A. Porsche.

Dindes, chapons, poulardes, Noël rime avec volailles. Le couteau à volailles Katano Design by F.A. Porsche a un look d'enfer. Ce Garasuki comblera vos voeux, il n'éclatera pas le dessus de la chair croustillante et s'enfoncera doucement dans la chair tendre. 

Quelques conseils :
- pour la dinde ou la pintade, plus elles sont grosses, moins leur goût est raffiné, pour les grandes tables préférez un chapon (jeune coq castré pour être engraissé, exclusivement nourri au maïs puis au lait un mois avant l'abattage)  
- l'oie ou le canard, plus secs, gagnent à être farcis ne serait-ce qu'avec des herbes ou aromates
- pour la cuisson, commencer doucement (150°) et finir la dernière demi-heure à 200°, compter une heure par kilo ; ficeler les pattes pendant la cuisson

Pour la découpe, piquez la cuisse avec un diapason Chroma P17 puis détachez-la en tranchant du haut vers le bas le long de la jointure. Pour lever filets suivre l'os en faisant attention de ne pas couper dans l'os (la forme particulière en diagonale du P41 vous guide naturellement pour ne pas buter) ; sous la volaille découpez les morceaux entre le centre et le croupion, le sot-l'y-laisse... d'où son nom car ils sont très goûteux et ce serait dommage de ne pas le consommer. Complément 2, la pince de service, pince suédoise à bout cranté, P32 qui pour une fois, n'est pas Design Porsche, mais Georg Draser, un designer allemand.   

Un couteau Porsche ce n'est pas que du design. "Le design doit être honnête" concédait son créateur.

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 6 novembre 2017

Quel couteau pour Noël ? (1)

Premier article court d'un focus spécial fêtes de fin d'année.

Tous les goûts sont dans la nature. Mais Noël, c'est avant tout festif. L'éclairage de cette mini-série se portera donc en premier sur un de nos produits les plus festifs : le design F.A. Porsche.

S'il doit n'y en avoir qu'un, quelle forme de  couteau choisir ? Ceux qui nous suivent ont la réponse à la question, pour nous le plus essentiel est celui avec lequel on fait le plus de choses et là, pas photo : c'est le Santoku ou "chef japonais". Le chef français est avant tout un couteau pour couper loin. Il génère plus d'ondes de vibration que le Santoku pour couper près. Une des meilleurs ventes de Chroma est d'ailleurs sa nouveauté 2017, ce Santoku spécial de la région de Fukuoka, le Hakata. Son "retombé" allonge le potentiel de coupe d'un bon centimètre et sa courbure est extraordinaire pour les brunoises et mirepoix. 
Existe en uni et en martelé


Va avec d'un point de vue esthétique : le couteau office P42 conçu sur la même idée, rallonge d'un cm
  
Un couteau Porsche ce n'est pas que du design. "Le design doit être honnête" concédait son créateur.




Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 3 novembre 2017

Coutelier de l'équipe de France /3 - le hiku

Allez, on ne va pas s'en cacher, les dernières présélections continentales pour le Bocuse d'or, dont la française, vue par le prisme coutelier nous ont un peu laissé sur notre faim. Le Bocuse d'Or est un laboratoire, à la demande des chefs engagés dans ce concours de l'impossible nous résolvons nombre de demandes spécifiques comme ce fut le cas l'an passé avec "couper un grain de caviar en deux sans l'écraser" où lors de la dernière victoire française avec un choix d'équipement longuement réfléchi en fonction des aliments à préparer. Le Bocuse d'Or demande des présentations particulièrement graphiques et note autant le fond que la forme. Mais force fut cet automne de constater un fossé béant avec les cadors de la présentation visuelle et gustative, les Scandinaves et les Japonais. Précisons quand même que la France est souvent devant le Japon qui ne maîtrise pas encore tous les codes du concours, mais le niveau se resserre d'année en année. 
Ces deux-là envoient encore du lourd, sans commentaire le plat du Norvégien en médaillon ci-dessus. Une technique insensée. Quant au compétiteur japonais désigné par ses pairs, Hideki Takayama avait déjà concouru en 2015, c'est un as de la découpe (voir ci-dessous la netteté de sa viande, notez aussi la structure et l'harmonie des lignes qui donnent un vrai sens de lecture dans ces plats). La découpe est au coeur de ce concours de présentation autant que de goût mais en France on commence à peine à en saisir toute l'importance. On a vu scier des viandes à la Mutuelle en septembre, à ce niveau c'est une hérésie, une coupe se tire d'un trait : c'est le hiku japonais. En cause non le talent, mais le pitoyable équipement de certains, il faut dire que l'organisateur a lui-même interféré dans le choix des armes sans autre réflexion que celle de remplir son objectif de parrainage financier. Nous nous battons déjà pour faire prendre conscience aux écoles qu'un outil de qualité, et son corollaire leur maintien en état, est une condition sine qua non dans ce métier, on s'aperçoit qu'il y a aussi du chemin à faire avec les ténors de la profession.


Pas un hasard que le vainqueur avait réalisé avec son couteau une coupe bien lisse et une présentation originale (viande carrée). Les cuisiniers japonais vous le diront, acheter un couteau n'est pas anodin, il faut qu'il convienne à sa préhension bien sûr mais tout découle de la lame, avec le poids qui se concentre sur elle et non le manche, le couteau se maniant avec d'autant plus d'aisance. C'est ainsi qu'un couteau Porsche Type 301 se tient différemment qu'un couteau à manche rond mais avec une telle facilité, son ergonomie "à la Porsche" et ses lignes fluides en sont un prolongement naturel. Les Nordiques ne s'y trompent pas. Pour exemple l'Allemagne ou 100 % des 10 restaurants ***Michelin du pays sont équipés avec des couteaux Chroma ! Attention donc à ne pas... perdre le fil dans notre pays sous prétexte que nous aurions la science Escoffier infuse. En tout cas le nouveau candidat français au Bocuse d'Or va relever le gant pour nous relancer dans la compétition avec l'appui de Chroma France, qui a l'expérience de ce concours (6 victoires sur les 7 dernières compétitions). Le Mosellan Mathieu Otto, c'est de lui qu'il s'agit, s'oriente vers un mix Masahiro / Chroma Type 301. Il aborde le championnat de cuisine artistique avec un poids de moins, celui d'être aussi bien équipé que le norvégien en haut. Huit mois devant lui pour rejoindre sa créativité et nous lui apporterons toute notre aide. Suivi régulier sur www.saga-bocusedor.com   


Rendez-vous sur Hellocoton !