mardi 19 novembre 2019

Internet et ses dérives

Le Black Friday se profile à l'horizon, Noël arrive, il faut plus que jamais faire attention aux offres commerciales douteuses. Dernièrement nous avons retracé le fil d'une de ces dérives en constatant que sur le site Cdiscount étaient vendus quelques uns de nos couteaux au double de leur valeur. On s'est dit que c'est comme sur Amazon où les revendeurs chinois affichent des prix fictifs avant de faire une remise et revenir au prix normal en faisant croire qu'il s'agit d'une grosse promotion. Mais non, c'est plus sournois.
Un exemple au travers d'une société dénommée KTL "France" qui prétend livrer sous 48 heures des couteaux Chroma venant d'Allemagne (voir ci-dessous). On a fait des recherches sur cette société et trouvé qu'elle était basée en Grande-Bretagne, appartenant à un actionnaire individuel chinois localisé en Chine. Cela commence bien, Chine - Grande-Bretagne - Allemagne - France, quatre pays sont impliqués. En y regardant de plus près on constate que la société est déclarée comme société dormante depuis 2016 c'est à dire sans activité régulière, ne publiant pas de bilan. Or sur le compte CDiscount français en 12 mois la société qui vend de tout a, sur 12 mois calendaire, enregistré 24.754 ventes ! Pas si dormante que cela donc. 
Le principe que nous devinons ici. La société KTL copie des textes français pour ses annonces sur nos sites à nous pour se donner une façade de légitimité. Elle va ensuite répondre à la demande des acheteurs français en se procurant l'article sur Amazon Allemagne (ou ailleurs, on n'en sait trop rien) et le dispatcher vers le client français en multipliant le prix par 2. L'internaute qui n'est au fait des prix parce que cet article n'est pas proposé autrement sur la dite Marketplace, peut tomber dans le panneau, ces sociétés prospèrent sur la naïveté des gens. Remarquons que, pour passer inaperçu KTL ne le fera pas sur Amazon, mais sur une Marketplace concurrente. Au passage, on y met la main dans le feu, fraude à la TVA sans aucun doute. 
Méfiez-vous comme de la peste des revendeurs chinois qui se cachent sous l'identité de sociétés européennes, ce ne sont que des leurres pour évasion fiscale. Vous n'aurez aucun soutien des Marketplace en cas de fraude et si la facture est libellée hors taxe c'est vous qui devrez payer la TVA en sus du prix sur-facturé. Faites plutôt confiance au commerce qui a pignon sur rue avec un interlocuteur en face identifiable avec numéro de téléphone français (ceux qui ne veulent pas qu'on leur téléphone ont toujours des choses à cacher).


La société KTL n'est pas la seule impliquée dans ces procédés, nous en avons repéré d'autres qui opèrent de la sorte, quoique françaises quant à elle, avec toujours des prix hors des clous :




Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 6 novembre 2019

Le design Porsche. The Rise of Skywalter.

Le constructeur automobile de 88 ans exprime son savoir-faire dans maints domaines jusqu'aux désormais cultes couteaux de cuisine Type 301 Design by F.A. Porsche. Le 18 décembre prochain sortira le nouvel opus Stars Wars, The Rise of Skywalker, dont Porsche a dessiné le vaisseau spatial (mais qui semble-t-il ne sera pas présent à l'écran). En fait c'est un "partenariat promotionnel" avec Lucas Film pour la sortie de l'épisode IX, projet co-géré par Michael Mauer, vice président Style du groupe allemand et Doug Chiang, son homologue chez Lucas Film. Le but étant de faire émerger un design commun, un vaisseau spatial doté d'un ADN de conception Porsche selon Mauer pour qui les deux sociétés ont une philosophie du design similaire. 
En langage Star Wars, ce nouveau vaisseau sera un mélange entre les X-Wing, U-Wing, et Y-Wing et des éléments de la Porsche Taycan qui doit être présentée au même moment par Porsche. Juste un coup de pub trans-planétaire pour son nouveau modèle de voiture électrique ? Non, Porsche voit plus loin. Ce n'est que la partie immergée. Ils travaillent actuellement avec Boeing sur le marché de la mobilité urbaine de demain. Porsche et Boeing réfléchissent ensembles à un futur véhicule de décollage et d'atterrissage vertical dont quelques éléments ont filtré ci-dessous.


Fascinant dirait Spock (... de Star Trek). 
Toujours est-il que là aussi on remarque une continuité de design entre les produits du groupe comme évoqué dans ces colonnes entre un yacht et un couteau à pain. Pendant que Porsche travaille sur ses coefficients aérodynamiques de résistance à l'air, Chroma s'occupe de la résistance aux molécules d'acides gras qui collent à la lame. Le meilleur tranchant de la coutellerie a depuis deux ans sa version Turbo comme la Taycan va l'avoir, et là ce n'est pas de la science-fiction mais d'un produit très en avance sur son temps. Le couteau Turbo Design by F.A. Porsche se reconnaît à sa perle sensorielle bleue. Couteau festif par excellence, Type 301 et Turbo Design by F.A. Porsche se retrouvent souvent sur la liste de course pour Noël.


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 29 octobre 2019

Chroma France lance son service affûtage

La satisfaction de nos clients nous importe avant tout. Chroma France est ainsi le premier à avoir remis au goût du jour la durabilité d'un couteau tant en matière de tenue de fil (les premiers couteaux suffisamment carburés sur le marché français, c'est nous), que de matériaux qui résistent au temps. Dans les années 1990 nous avions cette vague passagère de couteaux en zirconium qui fascinait sous l'angle "inutile d'affûter", certains sur-vendant en "affûté à vie", ce qui, comme les garanties à vie de certains fabricants, contient les ferments d'un grossier stratagème commercial. Mais on s'est vite rendu compte que la céramique ne pouvait être la réponse ; cela prit plus longtemps en France pour comprendre (jusque dans les années 2010) car la France n'avait pas les moyens d'opposer des couteaux de qualité à ce matériau. Aujourd'hui on en est revenu aux bases : un couteau, même en céramique, tôt ou tard cela s'affûte. Remarquons que nous sommes sur des bases très anciennes (qui viennent du Néolithique) et que tout ce qu'on a essayé de faire depuis pour solutionner le manque de temps ou de savoir-faire a été INUTILE !
La pierre à affûter donc (et de qualité svp ! attention aux pierres bas de gamme contre-productives) en  mode "do-it-yourself" est la solution la plus économique.
Conscients que cela ne répond pas à tous les cas de figure nous proposons aujourd'hui deux services optionnels :
1°) l'achat d'une machine à affûter pour les très grosses brigades, traiteurs ou transformateurs, gros volumes de couteaux à steak (faux ou vrais Laguiole...)
2°) l'accès à un prix préférentiel négocié pour nos couteaux d'un affûtage sur pierre japonaise d'une spécialiste avec laquelle nous partageons la vision d'un monde idéal où les couteaux coupent. 
Ces deux modes sont en option si vous n'y arrivez pas ou devez refaire entièrement le fil du couteau. Bien sûr d'autres moyens existent, à commencer par les quelques couteliers qui nous restent encore mais disparaissent au fur et à mesure. 


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 16 octobre 2019

Kasumi Rainbow de Maître Saji


Quoique n'ignorant pas que la créativité des maîtres-artisans japonais est sans limite, on pensait quand même avoir fait à peu près le tour dans le couteau damas entres les mats, les brillants, les auréolés ou les formes plus simples, lorsque nous fîmes la découverte lors d'un périple au Japon d'un produit atypique d'une beauté étrange, obsédante. 
Le couteau de cuisine en damas a conquis l'Occident en 20 ans. Nous y sommes pour quelque chose car nous étions incontestablement les premiers représentants de cet art ancestral en France, mais nous n'avions pour l'instant qu'un représentant d'Echizen dans notre collection (Takamura). Les autres couteaux viennent de Seki (Kasumi), Sakaï (les Takumi de Haiku) ou encore Tosa (Haiku Kurouchi). La réputation nous était parvenue de Takeshi Saji, maître-artisan d'Echizen, ville plus connue comme berceau du papier washi mais aussi haut-lieu du couteau japonais en face de la mer du Japon, à l'ouest de Seki. Saji-san avait remporté le prix SICAC lors d'une de ses rares apparitions en France, en 2002, pour ses couteaux de poche en damas. Cette fois il a éveillé notre curiosité avec ses couteaux de cuisine en damas de couleur qui sont d'une complexité en fabrication inouïe. Il s'agit à la base d'un acier carbone sur lequel on porte alternativement des trousses en laiton et en cuivre. Imaginez la difficulté : les points de fusion des 3 matériaux sont différents, mais ils doivent passer sous le marteau ensembles et on n'a que deux mains.
Visuellement les nuances de couleur or et cuivre se détachent du produit fini sur un fond clair et vaporeux, sans symétrie, renforçant le caractère artisanal de sa fabrication. Cette impression est encore accentuée à l'aide d'un manche en bois de palissandre veiné qui tend vers le cuivre, en continuité de la lame. Chaque pièce est unique, la griffe du maître de forge y est gravée. Ces couteaux sont fabriqués en exclusivité pour Chroma France et nous devrions en recevoir quelques uns pour Noël. Ils seront vite épuisés, on peut les réserver. Nous avons opté pour l'appellation Kasumi Rainbow, c'est à dire arc-en-ciel, l'association de ces deux chantres du beau que sont Saji et Kasumi pour la complémentarité de leurs compétences techniques et de distribution.

Rendez-vous sur Hellocoton !