jeudi 8 novembre 2018

Un couteau pour Noël


Souvent on nous demande quel produit conseillez-vous comme cadeau de Noël. La réponse n'est pas évidente car on ne vend que des bons produits et on les aime tous. Mais il faut bien qu'on oriente le choix de notre aimable clientèle, c'est le but de ce post.

Alors, pour commencer, que diriez-vous d'offrir en toute humilité, le meilleur tranchant du monde ;-) ? Ce clin d'oeil au récent test Koksmesser nous permet d'introduire la gamme Porsche comme une de celle qui coule de source pour un cadeau de Noël, notamment en raison de son conditionnement spécial coffret cadeau en bois. Le meilleur tranchant s'obtient en magasin à 120 € le couteau Chef, c'est très bon marché pour un acier japonais et si vous êtes à plusieurs, se grouper pour acheter la planche à découper qui va avec fait sens, vous économiserez 50 € sur le couteau :



De nombreux produits sont typés fin d'année.
Comme produit spécifique Noël citons le Katano Porsche P41 qui fait des merveilles pour la découpe des volailles. Ce couteau a une anatomie conçue de sorte que la forme donne la direction au couteau (il va vers l'os) avec un poids concentré sur la lame pour moins de cambrure au niveau du poignet. 


Les formes très étudiées de la gamme Porsche ne laissent rien au hasard, ce que son créateur Ferdinand Alexander Porsche appelait "le design utile". C'est un des buts affiché, en sus de l'intemporalité du design chère à la marque. Pour illustrer le propos, ci-dessous la conception du couteau sashimi P38 à dos concave dans le but de ne pas altérer la saveur des aliments découpés.

L'occasion est aussi belle ce Noël de s'offrir la toute nouvelle gamme élite de Porsche, le couteau Chroma Turbo. Sur certaines formes de cette collection Chroma applique exceptionnellement le prix de la gamme type 301, offre uniquement valable jusque fin novembre


Second axe mis en avant cet automne, la gamme Masahiro. Parce ce que c'est le couteau de l'équipe de France de cuisine au Bocuse d'or qui en plein préparatifs du concours et parce que c'est un couteau redoutable pour les professionnels. Masahiro ne jette pas de la poudre aux yeux, ses découpes sont nettes et sans bavures, la France va en avoir bien besoin dans l'épreuve reine des concours de cuisine.



Enfin, un produit qui n'a jamais déçu, le pendant de Porsche en manche bois à l'ancienne, Haiku. Là aussi, coffret luxueux (cartonné) pour offrir. Haiku personnifie le Japon plus qu'aucun autre de par les éléments esthétiques traditionnels, dont le reposant bois de honoki qui symbolise la netteté et la pureté. 100 € le couteau de chef.




Pour ceux et celles qui veulent aller plus loin, Haiku Kurouchi, le couteau qui chante, la valeur sûre Kasumi ou le nouveau venu en damas, Dorimu, sont des options qui ne décevront pas. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres, Chroma France ne sélectionne aucun produit au hasard. Chaque gamme a ses spécificités et elles s'agrémentent entre elles pour un plaisir pluriel, comme un mariage heureux de saveurs. L'umami du couteau !

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 2 novembre 2018

Chroma Dorimu coreless damascus


On va vers les fêtes de fin d'année, l'occasion de mettre en relief un de nos plus beaux couteaux qui a trouvé ses  adeptes dès sa sortie. Bénéficiant d'une toute nouvelle technique de forge, il cumule plusieurs avantages par rapport à un VG10 normal.
Pour comprendre revenons un peu à la technique. Nous avons déjà vu sur ce blog que les damas impairs noyau + revêtement relevaient d'une méthode de fabrication spéciale, on soude ensemble plusieurs nuances d'acier avant de révéler à l'acide les différentes couches ainsi mêlées. Comme l'épée du chevalier au Moyen-Age, les couteaux damassés du type Kasumi, le pionnier en la matière, sont constitués d'un mélange d'aciers doux (shingane) et medium (kawagane) eux-mêmes appliqués sur un acier dur et précieux (hagane). En l'occurrence le VG10 chez Kasumi. L'avantage de cette technique est qu'il n'y a pas besoin de multiples pliages/soudages successifs, qui fragilisent les lames, comme c'est le cas pour les damas twistés, visuellement de beaux produits certes, mais au fil plus précaire.
Chez Dorimu ce VG10 a été allié dès le commencement. Au départ : 32 plaques de VG10 (1,0 % de carbone) et 32 de VG2 (0,8 % de carbone) alternativement les unes sur les autres. Cet empilement est comprimé à chaud sous haute pression au moyen de puissants rouleaux hydrauliques, une technique appelée "Clad Technology" par son inventeur, la société Takefu. Le tranchant obtenu sera meilleur car VG2 et VG10 combinent leurs avantages jusque dans le fil de coupe. Takefu ambitionne 25 % d'ICP (tranchant immédiat) et 40 % de longévité de tranchant en plus. A noter que c'est le seul acier damassé réalisé à partir de deux aciers fortement carburés, le prix de revient s'en ressent. Certains appellent cette technique coreless damascus (= damas sans noyau), d'autres dual core damascus (= damas double noyau). Les deux sont explicites.
Pour finir, car c'est un produit d'une beauté extraordinaire que nous a créée la société Chroma, les manches sont ajustés en érable norvégien. C’est un bois adapté à un usage quotidien intensif. Fil peu ondulé, grains fins et homogènes, l’érable est particulièrement sensible aux contrastes de température, il est donc recommandé de ne pas installer une source de chaleur à proximité. Ses caractéristiques mécaniques sont similaires à celles du chêne, mais l’érable permet une meilleure finition. Chroma Dorimu est une oeuvre d'art et une prouesse technologique qui il y a encore quelques années n'était pas envisageable. C'est le cadeau de Noël idéal positionné en ce sens avec son coffret de luxe en bois.




Rendez-vous sur Hellocoton !