lundi 15 avril 2019

Le Japon de l'intérieur

En Alsace nous avons "les Français de l'intérieur", une dénomination qui fait toujours sourire. Certains pensent qu'elle est péjorative mais ce n'est pas le cas, elle est restée après le retour des provinces perdues en 1918. La France avait pris l'habitude de désigner les Alsaciens et Mosellans comme des Français de l'extérieur, de 1870 à 1918. Le Japon intérieur correspond à l'ura Nihon ou encore "Japon de l'envers" par opposition au Japon de l'endroit, omote Nihon. L'omote Nihon, c'est la côte Pacifique et l'ura Nihon celle qui donne sur la mer du Japon. Mer qui n'est pas toujours dénommée ainsi, en Corée du sud, c'est "mer de l'est" et en Corée du nord, "mer orientale de Corée"... Comme s'il y avait un Rhin français et un Rhin allemand. 

C'est le pays des traditions et du ninjo, les sentiments humains, car les grands pôles urbains y sont rares. C'est très agricole et aussi le pays de l'artisanat traditionnel, objets en laque, poteries, textiles. Artisanat qui disparaît à mesure que les jeunes montent en ville. C'est ainsi que de nombreux villages dépérissent à l'ombre des néons des villes. C'est dans cette contrée, à Echizen, province de Fukui, que se trouve la fabrique Takamura, dont les nobles produits sont distribués par Chroma France. C'est la patrie depuis plus de 1200 ans du washi, ce papier artisanal découpé à l'ongle (!) et non pas massicoté. Echizen est au centre d'une activité artisanale intense et de qualité, la préfecture préserve un savoir faire en coutellerie (Echizen Uchihamono) dont une marque-repère est Takamura, dont la 3ème génération de maître-couteliers est actuellement aux commandes.
Nous avons pu visiter cette petite production artisanale récemment. Le labeur mis dans chaque pièce est impressionnant. C'est ainsi qu'avant d'aiguiser, petit secret de fabrication propre à eux, les meules sont creusées de stries à la hache, une opération pénible (une hache qui pèse des kilos) et assez surprenante de notre point de vue car d'autres moyens techniques existent de nos jours pour arriver au même résultat. Mais c'est une de leur marque de fabrique. L'offre est bien inférieure à la demande et nous ne pouvons couvrir tout le segment de marché. Le mieux est de payer un acompte chez votre revendeur préféré et de commander les articles en avance, le délai pouvant aller à plusieurs mois. 

Echizen c'est aussi l'endroit d'où proviennent les lames brutes de forge de Kasumi, la gamme Kasumi Black forged (MSA). 
En effet, Kasumi a pour habitude de se concentrer sur ce qu'il sait faire le mieux, avec son acier- maison VG10, dans le but de proposer des articles à coût plus modéré et, surtout, sans délai. Car il n'y a pas de secret, soit on implémente des process d'économies d'échelle dans la chaîne de production, soit on regarde le train (chinois) passer. Nous avons trop vu de sociétés aux conditions de travail archaïques lors de notre tournée récente au Japon pour ne pas valider cette approche pragmatique. 
Ci-dessous quelques images de la fabrique Kasumi à Seki, dans les terres de l'ouest. C'est propre et l'ambiance de travail agréable. Il y a même une jeune fille qui a été embauchée récemment à l'atelier, c'est remarquable dans cet univers "musclé" très masculin.


 
 

Rendez-vous sur Hellocoton !